Galerie photos Contact Plan du site
 Rechercher    

Rebvouir et Ripoltswilre en 1148 – Robunviler en 1179 – Reberuilier 1181 – Rubuwillier en 1308 – Rivoltzwilr en 1360 – Rypertswilr en 1365 – Rippertzwilr en 1400 – Rebeuuvelier en 1435 – Rebelvillie en 1463 – En allemand Ripperttzwyler.

Telles furent jadis les différentes appellations pour notre village.

 

Rebeuvelier, villa de Robon, doit probablement son existence à un château qui s’élevait sur une colline un peu au sud de la localité. De son emplacement il ne reste plus que quelques vestiges de murailles et de fossés.

 

Rebeuvelier, comme village est mentionné pour la première fois en 1148 dans un écrit du pape Eugène III.

Le chevalier Gérold de Courrendlin possédait un beau domaine à Rebeuvelier qu’il donne par testament en 1148 au Chapitre de Moutier pour le repos de son âme.

 

L’église de Bâle possédait des biens au village et le Raimeux lui appartenait. En 1365, elle en inféoda la moitié à un écuyer nommé Hennemann de Neuenstein.

 

Les nobles de Siegelmann possédaient la collature de l’église et nommaient le curé de la paroisse jusqu’au XVII siècle. Cette famille ayant disparue, l’évêque de Bâle nomma dès lors le curé de Rebeuvelier jusqu’à nos jours. Servais Comte de Delémont fut le premier curé nommé par l’évêque.

 

Pendant la guerre de Trente Ans, alors que les Impériaux, en 1636, ravageaient les villages de la vallée de Delémont, une troupe de soldats suédois envahirent le village de Rebeuvelier. Ils mirent le feu aux maisons et à l’église. Tout fut brûlé, sauf deux pauvres petites maisons.

 

Après ces épouvantables évènements le village fut si dépeuplé qu’on n’y comptait plus que 50 communiants. Les malheureux habitants rebâtirent avec infiniment de peines leurs maisons incendiées.

Faute d’église la paroisse cessa d’exister et fut réunie à la paroisse de Vermes. L’église a été rebâtie en 1732, mais c’est seulement en 1763 que la paroisse de Rebeuvelier fut reconstituée.

 

De 1868 à 1872 la cure fut confiée aux soins de Henri Joseph Crelier de Bure qui fut l’un des prêtres les plus distingués et les plus doctes du diocèse de Bâle. C’était un savant exégète.

 

Le curé Crelier était aussi un bon polémiste et un précurseur de la lutte du pays jurassien.

Ses nombreux écrits ont soulevés l’ire du gouvernement bernois qui exigea de l’évêque de Bâle le renvoi du curé. Il fut l’une des premières victimes de la tourmente religieuse de 1874.

 

Le 23 juin 1974 , à une forte majorité les citoyens de Rebeuvelier acceptaient la création du Canton du Jura.

 

 

Commune de Rebeuvelier - Place de la Liberté 5 - 2832 Rebeuvelier
Tél. 032 435 58 77 -
CMS-Light v2.0 © www.WebExpert.ch